Essais & documentaires littéraires
Moyen-Courrier

Sympathy for the Machine

Atul Gawande

Traduit de l’anglais par Julie Etienne et Héloïse Thomas-Cambonie

 env. 35 pages

Atul Gawande sort de chez Flunch ‒ enfin, de la Cheesecake Factory, mais c’est la même idée. Il se dit qu’en fait c’était vraiment pas mal du tout et que la standardisation n’a pas que des mauvais côtés. D’ailleurs, plusieurs expériences récentes menées à l’hôpital tendraient à le convaincre qu’en médecine aussi, rationaliser les tâches et les superviser à plus grande échelle donne parfois des résultats probants. Et que le confrère qui lui soutient que “la part d’interprétation personnelle, ça devrait être 5% de notre pratique, pas 95%”a peut-être raison.

 

3 euros - Lire un extrait


Partager sur facebook

Chirurgien et endocrinologue au Brigham and Women’s Hospital de Boston, enseignant à la faculté de médecine de Harvard, Atul Gawande articule depuis toujours sa pratique d’écrivain à sa pratique de médecin. Ses essais partent de cas concrets et d’histoires individuelles pour construire une réflexion plus universelle. La force de ces textes réside dans l’équilibre entre un récit vivant, agrémenté d’exemples saisissants, et une pensée complexe qui s’appuie sur les questions auxquelles est confronté le monde médical. Jamais manichéen ni dogmatique, il écrit sans gommer son point de vue subjectif, avec une remarquable honnêteté intellectuelle.