Essais & documentaires littéraires
Moyen-Courrier

Levez le pied – La vie ne se perd qu’une fois

Ted Conover

Traduit de l’anglais par Jean-François Chaix

 env. 60 pages

Ted Conover fait le récit des quelques semaines qu’il a passées à Lagos avec une équipe d’ambulanciers. De ce poste d’observation privilégié, il essaie de comprendre ce qui se joue sur les grands axes de communication qui traversent la mégalopole. La route concentre tous les enjeux : petits business, luttes de pouvoir, violence, précarité.

3 euros - Lire un extrait


Partager sur facebook

Depuis près de quarante ans, Ted Conover participe aux choses qui animent sa curiosité. Pour Newjack, l’ouvrage qui l’a rendu célèbre, il a mené pendant un an la vie d’un gardien de prison à Sing Sing. Ses livres suivants l’ont mené à bord des trains de marchandises avec ceux qui font la route, à la frontière mexicaine avec les clandestins, dans les montagnes du Colorado au cœur d’une enclave ultra-riche ou sur les routes du monde, des grands axes africains aux autoroutes chinoises. Il s’intéresse à la façon dont la géographie modèle les sociétés humaines. Ses récits parlent d’espaces vierges, de voies de communication, de frontières et de villes ; des hommes dont la vie est déterminée par ces réalités ; et de lui, l’écrivain qui partage momentanément cette vie.